sidearea-img-1
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.
sidearea-img-2 sidearea-img-3 sidearea-img-4 sidearea-img-5

Recent News

Newsletter

[contact-form-7 id="2374"]
 

TROPHÉES PFDM 2017

Home / Les Trophées PFDM  / TROPHÉES PFDM 2017

Le 6 mars 2017, au Pavillon Dauphine à Paris, devant 200 personnes, l’association PFDM a remis ses trophées à trois lauréates pour leur « parcours personnel et leur contribution à la cause des femmes ».

(Créé il y a 5 ans à l’initiative de Françoise Laborde, avec un groupe de pionnières dont Simone Halberstadt Harari, Bibiane Godfroid, Laurence Bachman, Mercedes Erra, Marie-Christine Saragosse, Carole Bienaimé Besse, Laura Lemens Boy, Catherine Nayl, l’association comptant aujourd’hui 50 membres se donne pour but de faire avancer la cause des femmes dans les médias, rendre les femmes visibles, et aider les plus jeunes.)

 

    • PRIX PRESSE
      Claire Alet et l’association « Prenons la une ». (Marraine Michèle Cotta avec notre partenaire HEC).
      Prenons la Une » est un collectif de femmes journalistes pour une juste représentation des femmes dans les médias et l’égalité professionnelle dans les rédactions. Il a établi un outil à l’usage des journalistes pour bannir certaines expressions toutes faites dans les comptes rendus des violences faites aux femmes et des agressions sexuelles.

 

    • PRIX DOCUMENTAIRE
      Bouchera Azzouz et le documentaire qu’elle a écrit « Nos mères, nos daronnes ». (Marraine Mercédes Erra avec notre partenaire Rallye Aïcha des Gazelles).
      Le documentaire « Nos mères, nos daronnes » est un portrait des femmes des quartiers populaires qui rend hommage à toutes celles qui incarnent le féminisme populaire. Mères de familles, souvent femmes au foyer, mais aussi institutrices ou assistantes sociales, elles ont su bousculer les traditions et gagner leur indépendance au goutte-à-goutte, sans fracas, dérivant des voies toutes tracées auxquelles elles étaient destinées.

 

    • PRIX FICTION
      Fanny Herrero, showrunner et scénariste de la série « Dix pour cent ». (Marraine Audrey Azoulay avec notre partenaire la sculptrice Laurence Jenkell).
      Après un parcours scolaire exemplaire (Hypokhâgne, Khâgne, puis Sciences Po), Fanny Herrero a été comédienne de 2000 à 2006. Mais c’est l’écriture qui l’attire et après un premier succès avec « Fort comme un homme », elle fonde en 2007 le collectif de scénaristes, baptisé SAS. Depuis, elle a travaillé sur les scénarios de « Kaboul Kitchen », « Un Village Français » ou « Fais pas ci, fais pas ça ». Pour la première saison de « Dix pour Cent », elle a dirigé six auteurs et imposé son style qui a séduit des millions de téléspectateurs, la deuxième saison de la série est actuellement en tournage…

 

 

 

Les lauréates du Féminisme Populaire

Au cours de cette soirée, en partenariat avec les « Ateliers du féminisme Populaire » deux prix ont été remis à des « héroïnes du quotidien ». Les femmes des médias tendent ainsi la main à celles qui s’engagent dans l’ombre .

  • PRIX PARCOURS D’EXCEPTION
    Lauréate : Magou Soukouna
    Marraine : Corine Lepage
  • PRIX ENGAGEMENT ASSOCIATIF
    Lauréate : association LUOGA de Béziers
    Marraine : Mélissa Theuriau

 

LES TROPHÉES PFDM 2017 DE LAURENCE JENKELL

Plus qu’un support, le bonbon interprété par Laurence Jenkell devient un “langage” qui s’inscrit dans une démarche intellectuelle et culturelle : le sujet du Bonbon alliant simplicité et universalité. Le bonbon de Laurence Jenkell n’est pas seulement symbole de douceur, il est aussi torsion, drapé, enchevêtrement et résistance. Sa sculpture-bonbon est un geste radical issu du contenu sémantique du Pop Art dans sa présentation et du Nouveau Réalisme dans son phénomène d’appropriation. L’artiste se positionne aussi, dans la filiation de ses grands aînés de l’Ecole de Nice. Laurence Jenkell est une artiste aujourd’hui reconnue dans le monde de l’art contemporain (classée N° 200 dans le Top 500 des meilleurs artistes sur 700 000 artistes référencés à l’international). Ses œuvres sont présentes dans plus de 25 pays et dans d’importantes collections privées et publiques.

 

 

LES MÉCÈNES ET SOUTIENS